Le frère Henri Vergès reconnu "martyr de la foi" par le Pape

news_2372.jpg

Le Pape François a signé, le 27 janvier 2018, le décret de béatification du frère Henri Vergès, avec 18 autres religieux catholiques assassinés durant la guerre civile en Algérie. Né à Matemale le 15 juillet 1930, le frère Henri Vergès, mariste, a été envoyé par son ordre en Algérie en 1966. Dès lors, il n'aura eu de cesse d'oeuvrer pour le rapprochement des peuples, pour l'instruction et l'alaphbétisation des populations algériennes et l'aide aux plus démunis. Il a été assassiné le 8 mai 1994.  

 

Communiqué de Mgr Norbert Turini, Évêque de Perpignan Elne :

Le cinquième évangile que tout le monde peut lire, c'est celui de notre vie". Frère Henri Vergès.

Le Pape François a signé ce samedi 27 janvier le décret de béatification du Frère Henri Vergès. Nous rendons grâce au Seigneur pour cette bonne nouvelle que nous accueillons dans la joie.
Nous pensons spécialement à sa famille et à ses proches, aux habitants de Matemale, le village où il est né, ainsi qu'à la famille religieuse  des Frères Maristes où sa vocation s'est épanouie.

Nous remercions le Saint Père d'offrir à l'Eglise universelle  et à notre diocèse, où Henri Vergès à vu le jour, ce nouveau Bienheureux.
Que son intercession et celle des martyrs d'Algérie,   en cette année de la Mission,  stimule en chacune et en chacun de nous une intense  ardeur missionnaire et prophétique pour l'annonce de l'Evangile. 

+ Norbert Turini 
Évêque de Perpignan-Elne

 

Au début des années 1990, un conflit idéologique larvé éclate en Algérie et se transforme en guerre civile. Des groupes armés se réclamant de la mouvance islamiste et qui veulent imposer l'Islam radical comme système politique dans le pays mènent des expéditions punitives et tuent des civils innocents par centaines dans les villes et les villages, faisant des milliers de victimes. Durant près de dix ans, ce régime de la peur aura fait près de 200 000 morts parmi la population, des milliers de disparus et un million de personnes déplacées. De 1994 à 1996, dix neufs religieux catholiques installés dans le pays et qui oeuvraient auprès des populations locales, dans un dialogue de fraternité et de paix, ont été assassinés par les groupes terroristes. Le frère mariste Henri Vergès, alors recteur de la bibliothèque de l'archidiocèse d'Alger, compte parmi les premières victimes des ces crimes religieux. Le 8 mai 1994, il est assassiné de deux balles dans la tête dans la bibliothèque, par trois jeunes gens. 

Le Pape françois a ainsi reconnu la cause en béatification pour ces dix neuf martyrs de la foi, assassinés et morts pour leur abnégation et leur implication dans le rapprochement entre les peuples, les cultures et les religions ; dans leur désinterressement et leur volonté de venir en aide avant tout.  

Dieu m'a simplement envoyé semer la graine dans tel champ choisi par Lui, semer donc la paix en Lui, Lui laisser le soin de la croissance, comme dans la vie de Jésus lui-même., Frère Henri Vergès 

 

Pin It
  • Créé le .