Monastère de l'Albère : Renouveau et continuité

Liturgie-2.jpg

Depuis 70 ans, les sœurs ermites de Marie occupent et font vivre le petit monastère de l’Albère au-dessus du Perthus.

 

Mais, les quelques moniales de cet ordre encore présentes n’ont plus l’âge ni la force d’assumer la gestion d’un tel lieu ni d’assurer les activités qu’elles menaient jusque-là.



Il y a un an, elles se sont mises en quête de trouver des forces vives pour prendre leur suite,
avec la crainte qu’aucune communauté ne réponde à cet appel et de voir ce lieu et sa vocation s’éteindre.

Une crainte levée il y a quelques mois, avec l’arrivée de quatre sœurs de la famille de Béthléem de la Vierge et de Saint Bruno.
Quatre moniales venues suppléer les ermites de Marie et prendre petit à petit la relève en complète entente avec leurs ainées et en apportant leur touche propre.

L’élevage de chiens de bergers a été abandonné, au profit d’une activité plus artisanale. Confections de cierges, broderies sur linge, créations d’icônes, culture des fruits et légumes, rythment les journées, en plus des longs temps de prière et d’adoration.

Les sœurs de Béthléem poursuivent également l’accueil de retraitants qui souhaitent faire une pause spirituelle au monastère, comme le faisaient jusque-là les ermites de marie.

Le vœu de continuer à faire vivre ce lieu si particulier  et si exceptionnel a été exaucé.
Les sœurs de Béthléem ont renforcé la communauté de l’Albère, créé une vraie famille et vont pouvoir se consacrer pleinement à leur nouvel engagement au service de notre diocèse.

Pin It
  • Créé le .