A Font Romeu, l’Église diocésaine prend une dimension familiale

By adminperp in Actualités on 9 septembre 2019

La traditionnel Aplec diocésain en Cerdagne, qui consacre la Vierge Marie, notre « Moreneta » a été l’occasion pour Mgr Turini de donner se feuille de route pastorale pour les deux ans à venir et exhorter les communautés de paroisses à mieux intégrer la notion de famille et de fraternité dans la Mission et les actions tout au long de l’année. 

« S’étonner ensemble des Merveilles de Dieu » C’est l’exhortation que lance notre père Évêque, Monseigneur Turini, dans sa lettre de rentrée pastorale.  Notre « Moreneta » rayonnante, les superbes paysages de Cerdagne et surtout notre Eglise diocésaine, Peuple de Dieu des Pyrénées Orientales. Tous les éléments sont réunis à Font-Romeu et notre cœur s’émerveille de tant de signes que le Seigneur nous donne chaque année à l’aplec. « Autant de signes pour que je croie, pour que nous croyions, pour que le monde croie », s’enthousiasme le Père Philippe Charre, Vicaire général. L’année pastorale peut donc bien démarrer avec ce décor idyllique en forme d’allégorie du thème pastoral tiré de l’Évangile de Jean et de la grande prière de Jésus : « Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. » (Jean 17, 20-26)

Devant la Moreneta, 800 fidèles ont entendu l’appel. Celui de former une unité fraternelle et familliale et ne faire qu’un seul corps, dans les communautés de paroisses, les doyennés, les services et mouvements qui composent le diocèse de Perpignan-Elne. Former une famille diocésaine « à l’écoute », comme le rappelle Mgr Turini dans son homélie de rentrée. « Nos communautés de paroisses, nos services diocésains, nos mouvements, doivent être en priorité des lieux d’écoute en prenant  Marie comme  modèle et comme guide. Il y a des choses que nous ne savons pas faire, des situations que nous ne saurons, ni résoudre, ni maîtriser, mais nous pouvons écouter. C’est un impératif de la mission. Dans ce monde qui est le nôtre, nous sommes submergés par des flots de paroles, par un déversement impétueux d’informations au point que l’une vient déjà chasser l’autre, que l’une dit le contraire de l’autre. Ecouter, c’est offrir une oasis de paix et de confiance, au milieu de cet immense brouhaha universel où l’on a du mal à faire la différence entre l’essentiel et le superficiel… »
Au cour de la messe de rentrée deux catéchumènes Marie et Lucie, ont reçu le sacrement de Confirmation. 

L’après midi, dans la cour de l’Ermitage, le Père a détaillé en explications, le programme de sa lettre pastorale de rentrée qui servira de feuille de route diocésaine jsuqu’en 2022. 

 

[widgetkit id= »134″ name= »Aplec 19″]