Allumons des lumières pour manifester notre fraternité

Ce soir dès 20 h et tous les soirs jusqu'à la fin de cette mesure de confinement, nous diocésains et Peuple de Dieu, nous sommes appelés par notre Père Évêque à allumer des cierges, bougies, neuvaines, lumignons ou autre lumière, pour manifester notre attachement et notre soutien à la communauté des soignants et à tous ceux qui oeuvrent au bon fonctionnement du pays durant cette crise sanitaire, ainsi qu'aux malades, familles et proches qui sont dans la souffrance.  N'hézitez pas à nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. des photos de vos lumières nous en ferons un diaporama sur notre portail. 

 

Sans titre 16

 

"Chers diocésains

Depuis hier midi, nous voici entrés dans le temps du confinement. Confinement ne veut pas dire renoncement. Nous ne renonçons en rien à notre vie spirituelle, à l’exercice de la charité, spécialement envers les plus pauvres et les plus fragiles. « L’amour du Christ nous presse » (2 Ct 5.14). Même si nous sommes appelés à rester chez nous, cela ne nous empêche pas de garder et d’entretenir nos liens avec nos familles, nos voisins, les membres de nos communautés chrétiennes, nos ministres ordonnés. N’oublions pas et Jésus nous le dit que nous sommes sel de la terre et lumière du monde. Ce temps obscur pour certains est l’occasion pour nous de faire Brier aux yeux de tous la lumière de notre Foi car Jésus habite en nous.  Confinement ne veut pas dire isolement. Dans cette période troublée chacune et chacun de nous demeure signe d’Espérance.

Dans cette lutte acharnée contre le Covid-19, la grande communauté des soignants (médecins, infirmiers, aides-soignants, chercheurs…) mène un combat sans merci pour juguler la maladie. Nous leur devons une profonde reconnaissance. Je propose donc que nous le fassions avec nos modestes moyens et je vous invite tous, chaque soir à 20 h à déposer sur votre fenêtre un cierge, un lumignon, toute forme de lumière pour manifester à tous les soignants notre attachement et notre soutien fraternel. Nous n’oublions pas non plus les malades, défunts, familles et proches et nous associons ces lumières d’espoir à nos prières pour eux. Ce jusqu’à la fin des consignes de confinement. Merci."

+ Norbert Turini
Évêque de Perpignan-Elne
Le 18 mars

Pin It
  • .