Messe pour le festival Pablo Casals à Prades : Un rendez-vous incontournable

Messe pour le festival Pablo Casals à Prades : Un rendez-vous incontournable

By Olivier Robert in A la une, Actualités, Actualités & Évènements on 9 août 2021

Ce Dimanche 08 Août 2021 , a eu lieu comme c’est une tradition, dorénavant, la Messe pour le Festival Pablo Casals en l’Eglise de Prades.
Mgr Norbert Turini, a présidé la célébration, accompagné des Pères Marty, Charre, Glory et de Pascal Buzenac, Diacre.
Pour ce 71ème événénement, le Père Evêque a souhaité la bienvenue au nouveau Directeur Artistique, Pierre Bleuse, Chef d’orchestre et violoniste très apprécié par nombre d’orchestres et grands solistes.
Une bénédiction de ce dernier et de son épouse a même été donnée.
Voici l’homélie du Père Evêque, qui n’a pas oublié dans son message de bienvenue de saluer et remercier Michel Lethiec, ancien Directeur Artistique ayant œuvré durant tant d’années à la réussite du Festival.

HOMELIE DU PERE EVEQUE MESSE DU FESTIVAL PABLO CASALS 71° ANNIVERSAIRE EGLISE DE PRADES DIMANCHE 08 AOÛT 2021

Sœurs et Frères,

J’ai lu tout récemment un propos de Pablo Casals qui, me semble-t-il, s’accorde parfaitement à notre actualité. Dans un livre de Josep Maria Corredor : « Conversation avec Pablo Casals : souvenirs et opinions d’un musicien », l’immense violoncelliste s’exprime ainsi :

« pour sombre que soit l’époque, l’art nous élève et apporte un message d’espérance ».

N’est-ce pas la vocation de son festival, particulièrement dans cette période incertaine et troublée que nous traversons ?

Par sa vie, son œuvre, son talent, l’artiste exceptionnel qu’était Pau Casals, incarnait une espérance de paix, de justice et de liberté, la sienne et celle du peuple catalan.

Il l’a inscrite dans les gènes de ce bel évènement depuis ses origines, il y a 71 ans.

Espérance que ce musicien à la carrière internationale, portait en lui malgré les épreuves traversées qui l’on conduit à s’exiler ici à Prades.

Espérance toujours prête à jaillir sur les cordes de son violoncelle, pour en rallumer la flamme, le cœur au bout des doigts, dans l’âme de ceux qui l’écoutaient et qui avaient perdu toutes raisons d’espérer.

L’Espérance va toujours dans le sens de la vie, de l’avenir, de l’amour, de la paix, de la justice, du bien commun, du respect et de la dignité de la personne humaine. C’est cette direction que son archet nous indiquait.

L’Espérance donne de l’élan pour permettre à l’homme abattu

  • de relever la tête,

  • de ne pas sombrer dans la résignation ou la fatalité,

  • de ne pas se noyer dans ces épreuves,

  • de ne pas baisser les bras mais

  • de ressaisir sa vie à pleines mains et l’accomplir pleinement, quoi qu’il en coûte.

Au milieu des crises que traverse l’humanité, l’espérance nous aide à croire que le meilleur arrive toujours,

  • même quand on a du mal à l’imaginer,

  • même dans les pires situations.

Comme l’écrivait Péguy : « L’Espérance voit ce qui sera dans le temps et dans l’éternité. Pour ainsi dire le futur de l’éternité même ».

Durant toute son existence, Pablo Casals a transmis dans sa musique sur toutes les scènes du monde et dans le quotidien de sa vie, tout ce qui le faisait vivre et espérer encore et toujours.

Cet élan d’espérance, les artistes de ce festival à la suite du Maître ont vocation de le communiquer afin qu’il résonne à nos oreilles et remplisse notre cœur.

La première lecture nous parle d’un homme désespéré, le prophète Elie, un exilé qui fuit son pays, parce qu’il est pourchassé par la reine Jézabel. Elle lui en veut à mort de l’avoir ridiculisé en étant, à lui seul, plus fort que tous les prophètes de Baal réunis. En s’opposant à elle, il était sûr de ne pas en réchapper. Il se laisse mourir. Pour lui, il n’y a pas d’autres choix. Élie n’espère plus.

Mais quand l’espérance vous a abandonné, un autre est capable de vous la redonner. Voici qu’un mystérieux messager à deux reprises lui offre à manger et à boire. L’Espérance ne renonce jamais, elle est persévérante et manifeste à Elie que Dieu ne l’a pas abandonné. Alors qu’il se laissait mourir, cette nourriture lui permet de se remettre en route. Il reprend des forces. Il est prêt à s’engager sur ce chemin d’Espérance qui s’ouvre devant lui. C’est là, sur le Mont Horeb, qu’il la trouvera en Dieu.

Il y a eu dans la vie de Pablo Casals ce temps du désert où il ne voulait plus se produire en concert.

  • Parce que d’autres n’ont pas renoncé à l’entendre rejouer,

  • parce qu’ils ont continué à espérer en lui, à croire en lui,

le Festival de Prades est né. Il a grandi et continue de nous réjouir, de nous offrir ce supplément d’âme qui nous rappelle que la vie ne se réduit pas qu’aux catastrophes du moment ou aux fléaux qui nous frappent, mais qu’elle est bien plus grande que le mal qui nous touche.

C’est ce message que Jésus fait résonner dans le cœur de ses détracteurs. Il est lui l’Espérance vivante de Son Peuple. Il est descendu pour cela : se donner à tous, se laisser manger par tous, afin que sa vie passe dans la nôtre et lui donne une intensité jamais atteinte où nous goûtons déjà à l’amour divin et éternel.

Les grands compositeurs et ceux qui les interprètent savent s’en faire l’écho. Leur charisme, c’est d’entendre le chant de l’invisible pour le traduire dans leur musique et dans leur jeu. Ils sont des passeurs d’infini, comme des ponts entre l’ici et l’ailleurs, entre terre et ciel. Parfois l’espace d’un instant le ciel se déchire, ces artistes nous transportent et nous élèvent vers des hauteurs que l’esprit humain seul ne peut atteindre,

  • où la vie, notre vie nous semble sans limite,

  • où nous sommes entraînés au-delà de nous-mêmes,

  • où nous percevons que tout ne finit pas dans le néant,

  • ou la mort même est dépassée.

Chers amis artistes, c’est ce message d’espérance dont parlait Pablo que vous portez en vous. Comme Jésus l’a semé dans le monde, vous continuez par la musique à le semer dans nos vies. Merci d’être pour nous ces semeurs d’espérance et de nous entraîner à le devenir nous aussi.

L’Espérance n’est pas seulement une option, mais une nécessité pour la vie du monde, pour nous-mêmes. Elle suppose une mobilisation, un engagement de notre part

  • pour que la vie gagne toujours sur tout ce qui l’opprime, la menace,

  • pour que le bien l’emporte toujours sur les forces du mal.

Abreuvons-nous à l’Espérance qui nous est ouverte à Pâques par la Résurrection du Christ. Elle ne déçoit jamais.

AMEN