Prats de Mollo : une messe de requiem pour l’aïeul du Prince de Monaco

By adminperp in Actualités on 8 avril 2018

Son altesse sérénissime le Prince Albert II de Monaco était en visite à Prats de Mollo, vendredi 6 avril, pour rendre hommage à son aïeul, Marie Charles Auguste Grimaldi, comte de Matignon, décédé et inhumé dans ce même village du haut Vallespir en août 1749. Une messe de Requiem a été célébrée en mémoire de cet illustre parent, décédé d’une forme rare de la variole, dans l’église Saintes Juste et Ruffine tout juste restaurée. L’occasion d’inaugurer ces travaux d’un montant d’un million d’euros. 

Une visite de marque pour honorer un illustre personnage inhumé dans l’église de Prats de Mollo en 1749. L’événement était annoncé depuis de nombreuses semaines mais à l’approche de la date, le petit village du haut Vallespir retenait son souffle et s’afferait pour recevoir un hôte de haut rang. Dès potron-minet, ce vendredi 6 avril, la ville forte de Vauban s’apprêtait et se parait des couleurs républicaines, européennes et de fanions rouge et blanc. Les couleurs monégasques puisque l’invité du jour n’était autre que son altesse sérénissime, le Prince Albert II de Monaco. Il avait répondu à l’invitation conjointe du Maire Claude Ferrer et de Monseigneur Norbert Turini, Évêque de Perpignan Elne.
Quelques mois auparavant, lors d’une visite du père Évêque en Haut Vallespir et des travaux de l’église Saintes Juste et Ruffine, le nom de Marie Charles Auguste Grimaldi avait ressurgi. Ce monégasque, frère du prince Honoré III de Monaco, colonel du régiment de Forest est envoyé sur un avant poste frontalier, ville fortifiée par Vauban, Prats de Mollo, aux confins du Roussillon. Il y meurt, terrassé par une forme rare de variole en 1749, et est inhumé dans l’église du village à la hâte pour éviter que le virus ne se répande. Il aura fallu attendre près de 270 ans et des recherches poussées pour faire le lien entre sa sépulture et sa parenté avec la principauté de Monaco.
Le maire et l’Évêque ont imaginé de pouvoir honorer la mémoire de Marie Charles Auguste Grimaldi et de lui rendre les honneurs par une journée d’hommage en présence de l’actuel Prince Souverain de Monaco, Albert II. Ce dernier a rapidement répondu à l’invitation et la date du 6 avril avait ainsi été retenue. 
L’arrivée de la délégation monégasque était attendue de pied ferme par tout le conseil municipal et en présence de nombreux parlementaires du département. Sous le tympan de l’église, quelques mètres plus loin, c’est Monseigneur Turini et Monseigneur Bernard Barsi, Archevêque de Monaco, qui attendaient l’arrivée du Prince pour célébrer une messe de requiem en mémoire de Marie Charles Auguste Grimaldi. 
C’est Monseigneur Barsi qui présidait cet office à la tonalité particulière et ponctué des chants de la manécanterie Saint Jean Baptiste de Perpignan mais c’est Monseigneur Turini qui a prêché pour l’occasion et a rendu un hommage soutenu à Marie Charles Auguste Grimaldi et à son descendant le Prince Souverain Albert II. Dans son homélie, le père Évêque a insisté sur l’importance des racines familiales, de la transmission et de ce qui est légué en héritage. Vouloir les connaître, les retracer, les honorer c’est « comme un pèlerinage sur la trâce de nos ancêtres pour mieux comprendre qui nous sommes aujourd’hui », a précisé Mgr Turini. Le prince Albert II fut visiblement touché de ce sermon.
Peu avant la célébration, le Prince de Monaco avait planté un olivier de la Paix dans les jardins de l’église, symbole des liens étroits et de fraternité qui unissent la Principauté, la France et notre département. Albert II avait également dévoilé officiellement une plaque commémorative marquant officiellement la présence d’un Grimaldi à Prats de Mollo. 

[widgetkit id= »76″ name= »visite Albert II de Monaco à Prats de Mollo »]