Près de 2200 euros récoltés pour l’aide en Ukraine

Près de 2200 euros récoltés pour l’aide en Ukraine

By vincent in A la une, Actualités, Actualités & Évènements, L'évêque, News, Non classé, Pages on 11 mars 2022

La veillée de prière du mardi 8 mars à la cathédrale Saint Jean Baptiste a permis, grâce à la générosité des fidèles, de lever une somme de 2194, 36 euros, destinée à l’aide matérielle et humanitaire en Ukraine. Un chèque de la somme a été remis symboliquement ce vendredi par Mgr Turini au trésorier de l’association Alliance Occitanie Ukraine. L’occasion de découvrir le remarquable travail accompli par les bénévoles de cette association humanitaire qui sont sur la brèche depuis le début du conflit.

C’est au polygone nord à Perpignan, dans un entrepôt généreusement mis à disposition par une entreprise de la zone que s’organise une grande partie de l’aide humanitaire pour l’Ukraine sur le territoire national français. Cette ruche, où s’affairent des dizaines de bénévoles pour trier et organiser les colis  récoltés qui repartent vers l’Ukraine, est coordonné par l’association Alliance Occitanie Ukraine. Au départ, l’association avait pour vocation d’entretenir des liens entre le territoire régional et l’Ukraine via sa présidente fondatrice Jeanine Lesko, originaire de ce pays de l’Est. Mais depuis quelques années, l’activité a dévié vers une cause humanitaire pour délivrer du matériel médical à une population qui en manquait. Et depuis quinze jours maintenant elle organise un pont entre notre région et les populations en souffrance au coeur du conflit. « Nous avons fait partir 11 camions semis remplis depuis 10 jours », confie Guillaume Lopez, trésorier de l’association. Des lits d’hospitalisation, du matériel de soin, des vivres, des vêtements… tout transite par l’entrepôt perpignanais pour repartir vers l’Ukraine. « De nombreux réfugiés ukrainiens arrivé à Perpignan viennent naturellement nous aidés en plus des expatriés ici et des bénévoles locaux. » Le hangar respire la solidarité qui, virale, a touché les établissements de l’enseignement catholique des P.O. Les jeunes de Marillac prêtent main forte et s’investissent de bon coeur pour faire fonctionner cette logistique.