Sanctuaire Saint Joseph : « Qu’il devienne pour vous une maison familiale »

Sanctuaire Saint Joseph : « Qu’il devienne pour vous une maison familiale »

By vincent in A la une, Actualités, Actualités & Évènements, Évènements, L'évêque, News, Non classé, Paroisses on 21 mars 2022

Samedi 19 mars en la solennité de Saint Joseph, Monseigneur Turini, Évêque de Perpignan Elne, a inauguré le sanctuaire dédié au père adoptif de Jésus. L’église Saint Joseph, qui prend un nouveau départ, était pleine pour l’événement. Désormais la communauté Shalom, accompagné du Père Jean Paul Soulet animera ce lieu de dévotion.

 

 

Sœurs et Frères,

Un Sanctuaire c’est comme la maison d’à côté. On aime s’y rendre souvent parce que l’on y est bien, attendu, accueilli, à l’aise.

Cette maison fait partie du voisinage, c’est une maison ordinaire qui vous réserve un accueil extraordinaire. On y est chez soi. Ses hôtes sont heureux de vous recevoir et pratiquent un accueil sans frontière où personne n’est exclu ou rejeté.

Je souhaite que ce Sanctuaire St Joseph ressemble à cette maison, une maison pour tous, où

  • Marie vous y reçoit,
  • Jésus vous y attend et
  • Joseph, le charpentier de Nazareth, continue à la protéger, à veiller sur la grande famille universelle de l’Eglise et sur chacun de ses membres.

Considérez-les tous les trois, comme vos voisins les plus proches et les plus attentionnés, ceux à qui vous pouvez

  • tout dire
  • confier vos lourds fardeaux,
  • partager vos joies, vos peines
  • demander une aide et un soutien

Chez eux, vous êtes des invités permanents.
Derrière le caractère solennel de cette inauguration, j’aimerais, oui, que vous ressentiez ici la joie et la simplicité d’une maison familiale. Je la confie à la Communauté Shalom et au Père Jean-Paul Soulet qui en est le recteur ainsi qu’à la famille paroissiale qui a animé cette église pendant tant d’années. Je leur demande de veiller à ce que ce haut lieu spirituel conserve toujours ce caractère familial et fraternel qui devrait caractériser toute communauté chrétienne. En franchissant le seuil du Sanctuaire, véritable foyer d’amour, vous devez vous sentir en famille et heureux.

Nous ne pouvons pas parler de Joseph pour lui-même, c’est impossible, parce que sa vie est non seulement liée, mais abandonnée, donnée à Jésus, dont il assume la paternité légale et à Marie qu’il prend chez lui comme épouse.

Ce don de sa vie, s’étend à l’Eglise universelle en général, et, en particulier, à notre Eglise diocésaine que je vais lui consacrer.

Mais ce don est accordé aussi à toutes celles et ceux qui franchiront la porte de ce Sanctuaire pour se recueillir, prier, se confier à l’humble charpentier de Nazareth. Ils bénéficieront de sa protection. Ce n’est pas la maison de quelques-uns mais la maison de tous.

Ici, nous goûtons

  • à la tendresse maternelle de Marie,
  • au cœur ouvert de Son Fils qui accueille nos misères, nos peines, nos joies, nos prières,
  • au labeur de Joseph qui par son travail, se fait tout  proche de la condition humaine. Celle de tant et tant de femmes et d’hommes qui peinent dans leur travail ou qui l’ont perdu, à tous ceux qui souffrent dans leur corps ou dans leur cœur, à celles et ceux qui arrivent en fin de vie. Il les accompagne, lui le patron de la bonne mort.

Ici, c’est la maison du OUI, où sans réserve, dans la confiance et l’obéissance, Joseph et Marie ont consenti à participer au projet de Dieu qui les dépassait infiniment et qui défiait tout ce que l’on pouvait imaginer. Ils se sont mis tous les deux au service de la promesse de Dieu qui voulait donner au monde Son Fils comme unique Sauveur.

De l’impossible à vue humaine, Marie ne connaissait point d’homme, Dieu rend possible, par l’action de l’Esprit Saint, la naissance de Son Fils qu’elle va porter en son sein et dont Joseph sera le père adoptif.

La maison de Joseph, son Sanctuaire, n’est pas une maison aux portes et aux volets fermés, mais un lieu ouvert sur la vie. Le Sanctuaire St Joseph est une Maison d’Evangile, une Maison de la Bonne Nouvelle, dans laquelle on ne s’enferme pas, mais d’où l’on sort pour l’annoncer.

Jésus, Marie et Joseph ne vivaient pas repliés sur eux-mêmes, mais faisaient certainement des « visitations » à leurs voisins, et ils aimaient cette proximité avec tous.
À leur école, dans leur sillage, nos vies se font aussi « visitations ». Si la consolation, l’amour, les grâces, la miséricorde que nous recevons ici, ne sont pas offertes, annoncés, témoignés, elles seront perdues. Pour ce faire, sortons en premier de nous-mêmes.

C’est pour cela que le Pape François parle d’une Eglise en sortie missionnaire formée de disciples-missionnaires.
Ainsi pouvons-nous l’affirmer, la Maison de Joseph, est une école de la mission qui passe par

  • l’ouverture aux autres,
  • la connaissance des autres,
  • la rencontre de tous,
  • le dialogue avec tous,
  • l’amour des autres,

pour vivre ensemble la Joie de l’Evangile et cette fraternité universelle qui animait le cœur et la foi de celui qui sera bientôt Saint Charles de Foucauld.
La foi engagée de Joseph est totalement guidée par son obéissance à Dieu et sa confiance en Lui. Il y a chez lui,  une belle humanité, de la bonté et de la miséricorde dans la façon dont il considère  Marie. Il veut lui épargner la vindicte populaire et ainsi, la protéger. Si sa grossesse avait été rendue publique, elle et l’enfant étaient voués à une mort certaine par lapidation conformément à la Loi.
Au contraire, Joseph les sauve. Il agit en secret avec une infinie délicatesse pour respecter la renommée et la dignité de Marie et de son enfant.
Mais dans le songe, le message du Seigneur bouscule encore ses plans et l’aide à résoudre ce grand dilemme auquel il a été confronté : « Ne crains pas de prendre chez toi, Marie ton épouse, car l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ».
Ainsi dans l’obéissance Joseph laisse à Dieu le gouvernail de sa vie, il abandonne ses propres projets humains et légitimes, pour se mettre humblement à l’écoute du Seigneur, au service de son plan de salut.
On le voit, Joseph sait trouver les solutions à des problèmes insurmontables, en faisant échapper Marie à une condamnation inévitable.
C’est pour cela que nous l’invoquons et que vous l’invoquerez avec assurance en venant prier ici, dans son Sanctuaire, en vous confiant à lui.
Il sait trouver une brèche dans ce qui nous semble insurmontable, indépassable, nous ouvrir un nouvel horizon, apporter des réponses, nous guider dans notre prière.
Joseph donne la priorité à la volonté de Dieu et non à Sa volonté propre. Et c’est difficile, car la volonté de Dieu nous surprend souvent, nous dépasse de beaucoup et nous déplace pour nous transformer.
Joseph aurait pu vivre avec Marie une vie de couple ordinaire et surement exemplaire, en élevant comme dans toute famille les enfants nés de leur amour. Mais la vie dont il rêvait est transformée par l’appel du Seigneur. Le projet familial de Joseph, n’est plus son projet personnel, mais devient le projet d’un Autre du Tout Autre. Il prend une dimension hors-norme. Lui, l’homme de foi, discret et humble consent à l’assumer puisque c’est Dieu qui le lui demande.
Il laisse de côté ce qui pouvait être amertume et déception, pour accomplir un projet qu’il n’a pas choisi et qu’il va réaliser comme s’il était le sien.
Jésus et Marie deviendront les trésors les plus précieux de sa vie et de sa foi. Il en fera le centre de son existence. Jusqu’au bout, il va les défendre et les protéger.
Joseph nous fait découvrir que Dieu est plein d’imprévus que nous pouvons faire des plans A, mais que le Seigneur a parfois des plan D, plans de Dieu. Nous avons certes le droit de résister, voire de refuser, c’est notre liberté. Mais Joseph témoigne que ce que l’on n’a pas nécessairement choisi peut nous rendre heureux et combler totalement notre vie, surtout quand le Seigneur en est la source et, que quand Il donne, il le fait en surabondance. Joseph nous interpelle : où plaçons-nous Jésus et Marie dans notre vie ? Au cœur, à la périphérie de notre existence ? Déterminent-ils nos raisons de vivre, de croire, d’espérer, de témoigner, d’aimer, d’agir ?
Joseph est et sera toujours le fidèle compagnon de route qui veille sur la famille humaine et sur notre Eglise-famille, tout en nous accompagnant jusqu’au bout de notre pèlerinage terrestre. Il nous introduira dans le Sanctuaire du Ciel, la grande famille de Dieu où tous nous serons rassemblés dans la Joie du Père, l’Amour du Fils, dans la communion de l’Esprit avec Marie, Notre Mère.

St Joseph, priez pour nous.

AMEN