Haïm Korsia, Grand Rabbin de France, vient entretenir la flamme du dialogue interreligieux à Perpignan

Haïm Korsia, Grand Rabbin de France, vient entretenir la flamme du dialogue interreligieux à Perpignan

By Olivier Robert in A la une, Actualités, Actualités & Évènements, Non classé on 24 juin 2022

Haïm Korsia grand Rabbin de France et Elie Korchia, président du consistoire central israélite de France étaient présents à Perpignan le 22 juin, répondant à l’invitation de Daniel Halimi, président de la communauté juive des PO et du Rabbin de Perpignan Mordechai Bensoussan, pour inaugurer une nouvelle phase d’aménagement du centre israélite Hameïri, rue de la Cloche d’or. C’était aussi l’occasion de favoriser la construction du dialogue et des échanges interreligieux, en invitant également les représentants des cultes catholique, protestant et musulman et le préfet des Pyrénées Orientales.

Trois nouvelles salles pour compléter un centre d’accueil et d’enseignement pour la communauté juive à Perpignan. L’ambition du consistoire israélite de Perpignan se concrétise un peu plus avec : une salle de cours, une bibliothèque et une salle de détente, au premier étage de l’ancienne école Lavoisier, rue de la Cloche d’Or. Quatre ans après l’inauguration de la synagogue en rez-de-chaussée, le centre Hameïri prend un peu plus forme. Et pour montrer le dynamisme et l’investissement de la communauté, Daniel Halimi, président du consistoire israélite des PO et le Grand Rabbin Mordechai Bensoussan avaient invité rien moins que les deux plus hautes personnalités représentant l’autorité judaïque en France : Haïm Korsia, Grand Rabbin et Elie Korchia, président du consistoire central israélite de France. Ils étaient accompagnés d’Alain Zylberman, président du consistoire régional israélite de Languedoc Roussillon.
Et pour ne pas vivre sur l’entre-soi et le cercle exclusif, les deux hommes avaient également souhaité faire de cet événement un pont ouvert vers les autres cultes, dans la continuité du dialogue interreligieux déjà existant et nourri dans les Pyrénées Orientales. Monseigneur Turini était bien sûr présent en qualité de président du conseil national pour le dialogue interreligieux de la CEF, la pasteure Nikola Kontzy Meresse pour les Luthéro-réformés, Robert Heris et Philip Alcock pour les évangéliques, Samia Selmani présidente de l’AIR66 (amitié interreligieuse du Roussillon) et Etienne Stoskopf, préfet des PO.
Les représentants des cultes ont tous insisté sur la nécessité « de toujours avancer dans la construction de ces liens et ce dialogue si fragile et si précieux », de ne jamais rien garder et « toujours transmettre les valeurs de partage et de fraternité qui nous anime ».